« Le Grand Mort »-Tome 1 – Une superbe découverte

J’ai découvert la série « Le Grand Mort » totalement par hasard alors que je flânais à la Fnac pour trouver la BD « Ninn » dont une libraire m’avait tant parlé.  Je suis tombée sur le sixième tome et ai été très intriguée par le titre et par la couverture.

Je n’ai pas tardé à acheter le premier volet de cette série, sans savoir un seul instant à quoi je pouvais m’attendre. Et au final, je n’ai pas été déçue une seule seconde !

"Le Grand Mort, Tome 1" de Régis Loisel, JB Djian, Vincent Mallié, François LapierreCette bande dessinée est le résultat d’une collaboration fructueuse entre quatre hommes :

  • Régis LOISEL (« La Quête de l’oiseau du temps », « Peter Pan » ou plus récemment « Magasin Général »)  et JB Djian, responsables du scénario,
  • la main habile de Vincent MALLIE (« La Quête de l’oiseau du temps », « Les Aquanautes »)  pour le dessin,
  • François LAPIERRE pour la coloration(« Magasin Général »);

Dans cette bande dessinée, nous allons rencontrer Pauline, une étudiante en sciences économiques qui se rend à la campagne pour pouvoir réviser ses examens au calme. Une panne d’essence va malheureusement la mener chez un jeune homme du nom de Erwan qui va alors l’héberger et lui proposer de rencontrer son maître, Cristo, un vieil aveugle mystérieux semblant un tantinet sénile. De fil en aiguille et contre sa volonté, Pauline va être téléportée dans un monde étrange peuplé de petits êtres, en entraînée dans une histoire qu ne la concerne pas impliquant un étrange être : le Grand Mort. C’est donc accompagnée d’Erwan et de Georges, un drôle de petit être bleu, que Pauline va découvrir ce monde étrange.

 

Mon avis

J’ai véritablement adoré ce premier tome, très prometteur pour le reste de la saga. Il se passe à la fois beaucoup de choses, et à la fois très peu. D’un côté nous avons une histoire qui ne nous dévoile pas grand chose de plus que la quatrième de couverture, et d’un autre côté nous avons toute la mise en place de cette intrigue qui semble énorme : un monde parallèle peuplé d’êtres étranges, une quête mystérieuse qui ne s’accomplit qu’une fois à chaque génération, un être mystique appelé Le Grand Mort, mais dont on ne sait rien… On ignore ce qu’il va se passer, les capacités d’évolution de l’intrigue sont absolument gigantesques lorsqu’on arrive à la fin de ce premier tome, surtout lorsqu’on voit… la dernière vignette (tintintinnnnnnn teasing ! 😉 )

Attention, n’allez pas prendre le premier tome sur l’étagère d’une librairie pour regarder directement la première page ! Car avant tout, cette bande dessinée se savoure.

Je ne pensais pas tant apprécier l’histoire, et ce à cause du personnage principal qui m’a déplu dès les premières pages : Pauline. Bien que j’adore ici le dessin de Vincent MALLIE, je n’ai pas du tout accroché au physique de la jeune fille. Pour ceux qui ont lu le premier volet de « La Passe Miroir » de Christelle DABOS, elle me rappelle beaucoup Ophélie au niveau de la physionomie, jeune fille dont je n’ai pas du tout accroché au physique. En plus de cela, Pauline a un caractère assez insupportable. Parisienne méprisante et pédante, elle prend ceux qui l’entourent pour des ignorants et des idiots, et exaspère Erwan. Les auteurs nous ont dressé ici le portrait d’une protagoniste geignarde et superficielle, égoïste même, qui n’aspire qu’à retourner à Paris et à quitter cette « maudite campagne ». Malgré tout, on peut s’attendre à ce que cette aventure, ce monde parallèle et les êtres qui l’habitent la fassent prendre du recul et gagner en maturité ; on la sent d’ailleurs partir dans cette direction à la fin du premier tome.

A côté de cela, les autres personnages sont assez attachants, surtout ce petit Georges avec son bandeau et ses minis dreads locks, qui tente de baragouiner le langage des humains comme il peut, et qui semble posséder un caractère très candide et surtout plein de générosité et d’affection.

Le dessin est également très agréable, surtout pour les paysages qui font rêver. Il n’y a qu’à regarder la couverture ! Les traits des personnages, du moins ceux des humains, sont un tantinet anguleux à mon goût, surtout pour le visage de Pauline. Mais il s’agit là de mon avis personnel, beaucoup de lecteurs apprécieront ce genre de portrait.

J’ai hâte de lire les tomes suivants pour découvrir davantage ce monde fascinant et savoir enfin qui est le Grand Mort.

J’espère vous avoir donné envie de lire cette BD. Sinon, la connaissez-vous déjà ?

En attendant…

"Le Grand Mort, Tome 2" de Régis Loisel, JB Djian, Vincent Mallié, François Lapierre
« Le Grand Mort » – Tome 2

Lien SensCritique

Lien Livraddict – Ma note : 17/120

Publicités

Une réflexion sur “« Le Grand Mort »-Tome 1 – Une superbe découverte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s