« La maison du lac » de Hannah Richell – Une sombre histoire dans un coin de paradis

Première chronique d’un des livres que j’ai acquis lors de mon inscription à France Loisirs. Et ce fut une excellente surprise. On n’est pas passés loin du coup de cœur !

"La maison du Lac" de Hnnah RichellAu vu des prix proposés pour mon premier panier, je n’ai pas cherché les livres qui me plaisaient le plus, mais en ai plutôt profité pour faire des découvertes. La quatrième de couverture de « La maison du lac » m’a interpellée, mais je n’avais aucune idée de ce que je pouvais en attendre.

Nous sommes en Angleterre où nous allons rencontrer Lila, une jeune femme qui vient de perdre sa petite fille cinq jours seulement après un accouchement prématuré. En pleine dépression, elle se laisse aller, n’a plus aucune ambition, et voit son couple décliner jour après jour et se rapprocher de l’explosion.

Parallèlement, dans les années 80, on va faire la connaissance de cinq jeunes adultes qui arrivent au terme de leurs études. Alors qu’ils passent quelques jours de vacances dans une paisible maisonnette abandonnée donnant sur un lac, ils décident d’y rester un an afin d’y vivre par leurs propres moyens, en marge de la société.

Un beau jour, Lila va recevoir par un colis mystérieux une clé et un plan menant à un lac perdu dans la campagne au nord de Londres. Tandis qu’elle se rend, curieuse, à l’endroit indiqué, elle découvre une maisonnette en bois abîmée par le temps et les intempéries. A l’intérieur, tout y est laissé comme si les anciens occupants étaient partis précipitamment. Malgré elle, Lila a l’intime conviction d’être liée au destin de cette maison… et de ces cinq jeunes y ayant autrefois habité.

 

Mon avis

Il va m’être très difficile de vous faire cette critique sans vous spoiler, mais je vais faire de mon mieux !

J’ai sincèrement cru que ce livre serait un coup de cœur. Il m’a absorbée, je n’avais pas été capable de lire pendant des heures sans m’ennuyer depuis longtemps.

Ce qui m’a plu ? Tout ! La plume de Hannah Richell vous berce, elle est d’une fluidité très agréable qui vous enveloppe complètement, vous avez l’impression de ne faire qu’un avec les personnages, leurs dialogues, leur entourage. Et je suis pressée de lire d’autres de ses œuvres.

Ma partie préférée est la vie de ces cinq jeunes. Le récit commence toute doucement avec leurs vacances, la paix qu’ils retrouvent en cet été magique près du lac. Pas de complications, un vrai retour aux sources. Ils décident de s’y installer, de manger ce qu’ils font pousser, ce qu’ils chassent et pêchent, de ne plus dépenser une livre à part pour les urgences. On va adopter leur rythme de vie avec un réel bonheur. Pour ma part, ce livre m’a fait énormément de bien. On a réellement l’impression d’être près du lac, d’y nager, de ne faire qu’un avec la nature et de s’être allégé de tout le poids de nos soucis.

Les personnages sont tous très bien dessinés, avec un caractère propre. D’une part nous avons l’histoire racontée de nos jours par Lila, cette mère brisée, et d’autre part le récit de Kat, une des étudiants ayant investi la petite maison dans les années 80. On voit à travers ses yeux les caractères de chacun, leur organisation, leur vie dans cette maisonnette, et la simplicité de leur mode de vie constitue un vrai retour aux sources pour eux, mais aussi pour nous curieusement. Chaque personnage a son rôle dans l’histoire, il n’y a pas vraiment de personnage secondaire. Tous sont importants, et j’ai d’ailleurs rencontré dans ce livre un des personnages que je déteste le plus parmi tout ce que j’ai pu lire. Son nom : Simon. Je ne vous en dis pas plus, je vous laisse découvrir cet énergumène par vous-mêmes. 😉

Parallèlement, Lila va tout donner pour retaper cette maison, tenter de battre sa dépression par une reconstruction. On va suivre non seulement ses travaux, mais aussi son investigation. Cette maison ne lui est pas étrangère, elle en est certaine. Elle découvre les vestiges de la vie de ces cinq étudiants inscrits dans le bois, sur les murs, dans les meubles. Un trou dans la table de la cuisine, des bougeoirs improvisés avec des bouteilles de bière, des dessins sur les murs… Et alternativement, nous avons le récit direct de Kat, dans lequel nous reconnaissons tous les éléments que découvre Lila. La superposition de ces deux vies est excellemment  bien travaillée.

On vit le suspens de ne pas comprendre ce qui lie Lila à cette maison. On commence à partir dans des hypothèses toutes plus improbables les unes que les autres, même si rien ne concorde.

Qu’est-ce qu’il s’est passé dans la maison ? Pourquoi les étudiants semblent-ils être partis du jour au lendemain sans laisser de trace ? Pourquoi Lila a l’impression de connaître cet endroit ?

Mais alors, pourquoi ce livre n’a-t-il pas été un coup de cœur ?

Non pas parce qu’il est décevant, mal écrit, ou bâclé. Non ! J’en ai voulu à Hannah Richell de mettre fin à l’idylle avec laquelle on se familiarise dans les premiers chapitres et qui me faisait tant de bien. Bon, je vous spoile peut-être un petit peu, mais vous vous doutez bien qu’avec un tel résumé, tout n’est pas rose du début à la fin ! Il y a sans aucun doute une empreinte « thriller »  dans le récit, même légère, qui est d’ailleurs très bien maniée. Et malgré toutes vos hypothèses, vous ne vous douterez pas un seul instant de ce qu’il s’est réellement passé à la maison du lac avant le dernier chapitre.

J’espère vous avoir donné envie de le lire. 🙂 Si par ailleurs, vous avez un livre parlant de reconstruction de maison, d’installation à la campagne, de vie simple et heureuse à me proposer, n’hésitez pas ! J’ai découvert le style, et j’en veux plus ! 🙂

Bonne découverte ! 😉

Lien Livraddict – Ma note : 18/20

Publicités

3 réflexions sur “« La maison du lac » de Hannah Richell – Une sombre histoire dans un coin de paradis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s