« La Croisade des Carpates » de Vanessa et Diana Callico – Dracula comme vous ne l’avez jamais lu

Il n’était vraiment pas évident que ce livre attérisse dans ma wishlist, et encore moins dans ma PAL. Je l’ai découvert complètement par hasard  tandis que je parcourais le programme de dédicaces prévues pour la journée du vendredi, au Salon du Livre. Et tandis que je ne trouvais rien d’intéressant, je suis tombée sur ce titre qui m’a intriguée.

« La Château des Carpathes » de Jules Verne, roman gothique et glauque mettant en scène des lieux et des personnages maudits, forcément, moi, ça m’a fait tilt. « Bon, très bien, j’aurai au moins un livre à me faire dédicacer durant le salon ».

Quelques semaines plus tard, je flâne au Salon du Fantastique, accompagnée de ma mère. Je passe devant un tout petit stand, très coloré, et vois un livre mis sur un petit présentoir en métal… « La Croisade des Carpates » de Vanessa et Diana Callico. Je fais immédiatement connaissance avec une des deux auteurs, Vanessa, avec qui j’ai un excellent contact. Elle me présente son livre avec beaucoup de passion… et je me laisse tenter. Je l’ai recroisée au Salon du Livre d’ailleurs, et j’ai commencé son livre peu de temps après.

"La Croisade des Carpates" de Vanessa et Diana CallicoEva est une étudiante sans histoires. En couple avec un jeune homme sans passion ni ambition, elle prépare sa thèse sur l’Apocalypse.

1462, en ancienne Roumanie. Le prince Vlad Drakhul voit déferler sur ses terres des hordes de janissaires envoyés par l’Empire Ottoman. Mais tandis qu’il prépare un mariage avec la princesse de Macédoine, Ilona Brancovic, afin de sceller une alliance et de récupérer des soldats pour grossir son armée, un immense gouffre apparaît dans la Vallée du Danube, survolée par une étrange et épaisse fumée noire qui transforme les malheureux qui s’en approcheraient un peu trop en créatures répugnantes et assoiffées de sang.

De nos jours. Une étrange épidémie s’étend à travers le monde. Les victimes se mettent à parler roumain, à prier Dieu avec véhémence et son atteints d’une phobie tétanisante pour les… insectes. Prise dans cette crise mondiale, Eva se retrouve dans le camp des infectés dressé par le nouveau gouvernement mondial et se réincarne en… Ilona Brancovic, la promise de Vlad l’empaleur, plus connu sous le nom de… Dracula.

 

Mon avis

Bon, attendez, ne prenez pas peur. C’est vrai, le résumé semble un petit partir dans tous les sens. Et, je ne vous le cacherai pas, au début du livre, c’est le cas. On n’a absolument aucune idée d’où veulent nous mener les auteures.

Ici, on ne s’intéressera pas vraiment à Dracula, mais à l’homme qui l’a inspiré : Vlad Drakhul, dit Vlad l’Empaleur. Car oui, le personnage à l’origine du papa des vampires a réellement existé ! Prince de Valachie au XVème siècle, il est réputé pour sa cruauté, sa soif de sang, et sa manie d’empaler toute personne le dérangeant un peu trop.

Un sacré faciès, hein… Mais je m’égare ! Enfin pas vraiment, car le profil historique de ce prince et de cette partie de l’Empire Romain à cette époque sont très importants dans le livre, et extrêmement bien documentés, sans pour autant vous noyer sous des dates et des anecdotes ennuyeuses impossibles à retenir.

Si Vanessa et Diana Callico se sont fortement inspirées d’une partie de notre Histoire pour leur oeuvre, c’est avant tout un livre fantastique sur… l’Apocalypse, au sens biblique du terme. Ce livre est d’ailleurs le premier tome d’une saga appelée « Les Sept Portes de l’Apocalypse ». Et si, comme on le devine, il y a six autres tomes à paraître sur cette intrigue… je signe tout de suite !

Ce livre est extrêmement bien ficelé, et prend son temps pour mettre en place personnages et intrigue. Les auteures dessinent un portrait époustouflant et très charismatique du fameux Vlad Tepes l’Empaleur, et on ne peut que l’aimer. Mais non, je ne suis pas bizarre ! Lisez le livre, et vous comprendrez ce que je veux dire ! Dracula n’est peut-être pas celui qu’on le pense être…

Le monde se fait petit à petit envahir par des monstres géants, des hommes se transformant en insectes visqueux et redoutables. Terrifié par l’avenir de son pays et du reste du monde, Vlad, accompagné de sa nouvelle femme Ilona (ou plutôt Eva) va mettre en place une stratégie pour découvrir d’où viennent ces créatures infernales, et contrer l’Apocalypse, quitte à s’allier avec son ennemi de toujours : Mehmed II, souverain de l’Empire Ottoman.

Croyez-moi, il vaut mieux avoir l’estomac bien accroché pour lire ce livre. Si vous me suivez sur Twitter, vous aurez vu passer un beau matin mon petit tweet expliquant mon écœurement tandis que je lisais la description d’une transformation d’un soldat en… asticot géant. Des détails, il y en a, et pas des plus appétissants. Mais ce n’est pas un défaut, loin de là, cela rajoute de l’authenticité au récit. Et de l’horreur ! Mouahaha…

Sur la fin également, les écrivaines ont bien manié leur plume. Car les dernières pages scellent à la fois ce premier tome de façon auto-suffisante… mais vous donnent aussi envie de découvrir la suite de l’Apocalypse dans les tomes suivants. Eva et Vlad arriveront-ils à contrer l’attaque des insectes géants ? Parviendront-il à fermer les sept autres portes de l’Apocalypse ? Qu’est-ce que l’Enfer leur réserve comme autres surprises morbides ?

Pour la petite anecdote, c’est Mathieu Coudray qui a réalisé la couverture de ce tome. Je vous avais parlé de lui dans mon article sur les talents que j’avais découverts au Salon du Fantastique. Allez visiter son oeuvre, vous serez conquis !

Ce livre est publié par les éditions Le Héron d’Argent, un petite maison d’éditions qui recèle de pépites en tous genres.

J’espère vous avoir donné envie de lire cette revisite de notre Histoire. C’est un genre que je découvre et aime beaucoup, et j’espère qu’il en sera de même pour vous !

Livraddict – Ma note : 17/20

Babelio – Ma note 4/5

Publicités

4 réflexions sur “« La Croisade des Carpates » de Vanessa et Diana Callico – Dracula comme vous ne l’avez jamais lu

  1. Lui, je l’avais acheté à Zone Franche (je crois où à un autre salon, je sais plus). Pareil, les auteures étaient choupettes et m’avaient convaincue de le prendre héhé. Mais je l’ai pas encore lu, ton avis me donne assez envie de m’y plonger rapidement !
    A bientôt
    Kin

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s