« Coeur Cerise » de Cathy Cassidy – Cherry m’a fait fondre…

J’avais une grosse appréhension pour la lecture de ce livre. J’avais peur de me retrouver dans une lecture aux clichés agaçants, bien trop rose bonbon pour moi. Peut-être… Mais j’ai adoré !

Cherry Costello a 13 ans et vit en Ecosse, seule avec son père. Timide, secrète et à l’imagination bien trop débordante, elle cache sa tristesse et sa solitude derrière une vie imaginaire, des mensonges, des fabulations.

Mais un jour, son père, Paddy lui annonce qu’une nouvelle vie va s’offrir à eux : ils vont déménager en Angleterre pour rejoindre Charlotte, la nouvelle petite amie de Paddy, et ses quatre filles : l’aînée Honey, les jumelles Skye et Summer et la petite Coco. Ils s’installent alors dans la petite société familiale, un charmant bed & breakfast au sud de l’Angleterre, et Paddy et Charlotte décident de se lancer dans l’ouverture d’une chocolaterie.

Cherry se dit qu’elle va enfin pouvoir connaître ce que c’est que d’avoir une vraie famille, qu’elle va enfin pouvoir oublier la mort de sa mère et aller de l’avant. Mais se faire accepter par ses quatre nouvelles demies-sœurs ne va pas être aussi simple.

 

Mon avis

J’ai eu un énorme coup de cœur pour Cherry, cette petite brunette aux airs asiatiques, renfermée sur elle-même et qui vit sa vie derrière un rideau de couleurs, de rêves et de fleurs de cerisiers. Et pour cause, sa vie n’a rien de rose. Elle vit seule avec son père, n’a pas d’amis, se fait harceler au collège, et peine à accepter l’absence de sa mère. Chaque jour, Cherry raconte des mensonges différents sur la disparition de sa maman et sur sa vie avec son père. Sa maman serait un jour actrice, le lendemain danseuse, un autre jour encore chanteuse à succès. Pauvre Cherry… On voudrait la prendre dans ses bras, lui dire de ne pas avoir honte, d’assumer sa vie, son originalité, son imagination.

Quand Cherry arrive à Tanglewood, on sent tout de suite une ambiance apaisante, douillette, presque un cocon, qui accueille Cherry et son père Paddy. Charlotte et ses trois cadettes, Skye, Summer et Coco font tout pour que les deux nouveaux venus se sentent à l’aise. Mais c’est sans compter sur Honey, l’aînée, qui n’accepte pas du tout la présence de ce nouveau père et de cette nouvelle sœur. Elle se montre infecte, cruelle… Mais tout cela serait moins gênant si Cherry n’était pas immédiatement tombée amoureuse du petit ami de sa nouvelle grande sœur : Shay. Malgré la méchanceté d’Honey, on accompagne Cherry dans sa nouvelle vie avec un bonheur et une quiétude bienfaisantes.

Personnellement, je me suis beaucoup identifiée à cette petite Cherry, qui ne trouve pas sa place, qui s’invente des dizaines de vies extraordinaires pour tenter de vaincre son chagrin, qui en vient à raconter des mensonges à son entourage dans l’espoir de se faire accepter afin de mettre fin à cette solitude si pesante. Hmmm, je me livre un peu trop là, non ? Mais je suis persuadée que je ne suis pas la seule à m’être reconnue dans cette histoire. Ce livre n’a pas une intrigue palpitante et s’adresse à un public relativement jeune, c’est une lecture très simple. Et pourtant j’ai pris un réel plaisir à lire chaque phrase décrivant le nouveau cocon de Charry à Tanglewood.

Mais mais mais… serait-ce un coup de cœur ? Vu la vitesse à laquelle j’ai commandé « Cœur Guimauve », deuxième tome de la série, je pense qu’on peut le qualifier comme cela. Ma Cherry chérie, j’espère te retrouver dans les livres de tes demis-sœurs.

Pendant le film, Skye s’avachit peu à peu jusqu’à se retrouver appuyée contre sa jumelle, les jambes en travers des miennes. On n’est plus qu’un amas de bras et de jambes, un tas de sœurs bien confortable et un peu endormi. Ça me fait sourire.

On a envie de les rejoindre non ? De se pelotonner sous une grosse couverture avec elles. J’aurais beaucoup apprécié lire ce livre lors de mon adolescence, ou même de ma pré-adolescence. Ces périodes n’ont pas été des plus joyeuses pour moi, et j’avais du mal à assumer mon côté décalé, excentrique, perché. J’étais différente des enfants de mon âge. Il est très difficile à cet âge là de comprendre que c’est cette originalité qui fait toute notre force, tout notre caractère, qu’il est bon d’avoir son monde à soi, une dimension, un cocon rien qu’à nous où on laisse libre court à notre excentricité.

Quand j’avais ton âge, j’emportais un carnet partout avec moi. Je couchais mon cœur et mon âme sur le papier. Tu peux faire pareil, l’utiliser comme un journal, ou un livre de souvenirs, un endroit où faire le tri entre les rêves et la réalité. Ecrire des histoires. Imaginer.

Et vous, où en êtes-vous dans la série des « Filles au Chocolat » ?

Publicités

4 réflexions sur “« Coeur Cerise » de Cathy Cassidy – Cherry m’a fait fondre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s