« Rouge Rubis » de Kristin Gier – Une grosse surprise, et un gros coup de coeur

J’avais très peur de ce que j’allais découvrir dans cette saga… Mais j’en a tiré une bonne leçon : ne jamais juger un livre sur sa couverture. Ma mission du jour, vous donner envie de lire « Rouge Rubis » de Kerstin Gier.

"La Trilogie des Gemmes T1 - Rouge Rubis" de Kerstin GierGwendolyn est une adolescente qu’on pourrait définir comme banale. Mais sa famille n’a rien d’ordinaire. Ils font partie d’une société secrète dont eux même ne connaissent pas grand chose. La seule chose sûre : Charlotte, la cousine de Gwendolyn possède le gène, qui lui permet de voyager dans le temps. Elle reçoit une éducation pointue : escrime, musique, cours d’Histoire approfondis, elle est prête pour son premier saut dans le passé.

Mais contre toute attente, c’est Gwendolyn qui se voit projetée au début du siècle dernier. Sa famille tombe des nues, la traite d’usurpatrice, de menteuse. Mais ils n’ont pas le choix, ils vont devoir l’initier au grand secret des Veilleurs. Elle est le Rubis, la douzième du Cercle, l’ultime voyageuse. Elle va ainsi être plongée dans un secret colossal qui la dépasse. Sa mission : rassembler le sang des douze voyageurs pour fermer le Cercle. Mais pourquoi ? On refuse de le lui dire, elle n’est qu’un pion.

 

Mon avis

Et non, ce n’est pas sous cette couverture que nous connaissons « Rouge Rubis ». Je la préfère de très loin, mais j’ai lu ce livre aux éditions France Loisirs, et la couverture n’a pas le même caractère… Si je vous montre celle-ci ?

"Rouge Rubis" de Kerstin Gier

Ah oui, tout de suite, ce n’est pas la même chose. Une couverture trop kitsch, nunuche qui, en prime, m’impose une image de la protagoniste qui ne me plaît pas du tout : favorite, imbue d’elle-même, fausse.

Mon dieu que je me suis trompée. Gwendolyn n’a rien de l’adolescente que je m’étais imaginée. Maladroite, laissée de côté, habituée à passer après sa cousine, Charlotte, résignée à être banale et à ne pas être incluse dans les affaires de famille, on s’attache à son petit caractère. Elle est douée d’auto-dérision et d’humour cynique qui m’ont arraché un rire plus d’une fois.

Non, on ne sait pas trop ce qu’elle fait là. Mais outre sa protagoniste, l’intrigue mise en place par Kerstin Gier est très fraîche, très bien conçue.

Gwen a hérité du gène. Le seul souci, c’est que ces voyages dans le temps… ne se contrôlent pas. Ils se produisent aléatoirement, parfois séparés de plusieurs heures, parfois séparés de seulement quelques minutes, à moins de les provoquer grâce au chronographe, une étrange pendule trafiquée permettant de voyager dans le temps à une date voulue. Une vie difficile à mener pour une adolescente qui doit continuer ses études. Elle est baladée d’époques en époques, de maisons en maisons, sans savoir pourquoi. Elle fait désormais partie du Cercle, elle est le Rubis.

Elle se fait confier la mission de voyager dans le temps pour rendre visite aux quatre derniers voyageurs, aux quatre dernières pierres, qui n’ont pas encore donné leur sang au chronographe. Et pourquoi faire tout cela ? Pour fermer le Cercle. Tel est le devoir de toujours de la Société des Veilleurs du Temps, créée par le mystérieux Comte de Saint-Germain en 1703. Mais que représente réellement le Cercle ? Pourquoi le fermer ? Mystère

On découvre l’histoire et les aventures des grandes familles qui composent cette société secrète : les Montrose, les De Villiers, les Shepherd. On sent une théorie du complot sous-jacente, Gwen et Gideon, son compagnon de voyage, le Diamant, semblent être manipulés. Mais Gwen est particulière… Elle serait porteuse de la Magie du Corbeau.

Rien de plus ne lui est révélé, elle ne semble être qu’un pion. Mais certains semblent vouloir l’empêcher de réussir sa mission. Qui ? Pourquoi ? Cela aurait-il un rapport avec la disparition de Lucy, la cousine de Gwendolyn, plusieurs décennies auparavant, qui se serait enfuie en volant le premier chronographe ? Pourquoi a-t-elle fait cela ?

Si vous avez aimé « Retour vers le futur »et son lot de paradoxes temporels, les intenses cogitations que ces films vous ont provoquées, vous trouverez la même chose dans ces livres. Si vous aimez également les secrets de famille, les complots, la magie, plongez-vous dans ces pages. Qui sont vraiment ces Veilleurs du Temps ? En quoi consiste exactement la fermeture de ce mystérieux Cercle ? Que veut le Compte de Saint-Germain, si froid et déterminé ?

J’ai très hâte de lire « Bleu Saphir » ! Pour information, « Vert Emeraude », le troisième tome de la saga, sort en DVD en septembre. En attendant, je vous laisse avec la bande-annonce de « Rouge Rubis », le film ! Il n’est pas impossible que je le regarde 😉

Vous êtes-vous déjà attelé à « La Trilogie des Gemmes » ? Si non, je vous la conseille fortement. 🙂

Ma note Livraddict : 20/20

Ma note Babelio : 5/5

Publicités

4 réflexions sur “« Rouge Rubis » de Kristin Gier – Une grosse surprise, et un gros coup de coeur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s