Les bloggeurs vous conseillent : comment se (re)mettre à la lecture ? 1/2

Oui, Plume de Soie est un petit peu ralenti, ces temps-ci. Une petite panne de lecture pour ma part, mais ce n’est pas pour autant que je ne pense pas à vous ! Et pour ce faire, j’ai eu la chance d’être aidée par quatre merveilleuses bloggeuses : Julie-Tulis-Ellelit, Au Bazaar Des Livres, Lyne Obsessions et Kloliane Books.

Tout d’abord, merci à vous les filles, pour votre implication et de vous être prêtées au jeu !

Mais… quel jeu ?

Voyons ce que nous vous avons concocté…

Je reçois depuis plusieurs mois des demandes d’amis me demandant conseil sur la meilleure façon de se mettre à la lecture. Autant vous dire qu’à chaque fois, je ne sais pas quoi répondre.

Les bloggeurs vous conseilles : comment se (re)mettre à la lecture ?

Et quand je leur demande « Quel genre de livre t’intéresse ? », c’est à leur tour de faire cette tête…

Il n’est pas facile de se mettre à la lecture. C’est un hobby qui vous paraît déjà compliqué à la base, quelque chose que ne sera pas tout de suite fluide, et pourtant, vous voulez vous y mettre.

En général, mon conseil pour ces amis est : « Quels sont les genres de série que regardes ? Elles t’aiguilleront déjà sur les genres de livres qui pourront de plaire ».

Mais ça ne marche pas plus.

Nous nous sommes dit que nous allions donc créer un guide, une introduction à ce fabuleux hobby qu’est la lecture. Vous voulez vous aussi vivre mille et une vie par les yeux de milliers de personnages épiques ? Vous voulez vivre des aventures grandioses, des enquêtes palpitantes, découvrir des atmosphères poignantes, passer des nuits blanches à ne pouvoir vous empêcher de tourner les pages tout comme vous enchaînez les épisodes sur Netflix alors que vous travaillez le lendemain ? Eh oui, les lecteurs ont les mêmes soucis que vous. Nous sommes normaux ! 🙂

Et non, ce n’est pas parce que vous avez sauté les cases « Harry Potter », « Fantômette », « Narnia » et « La Guerre des Clans » que la lecture n’est pas pour vous !

Et maintenant c’est à vous que je m’adresse, lecteurs aguerris. Nous, amoureux des livres, on apprend, on découvre tous les jours. N’y-a-t-il pas des genres littéraires que vous ne connaissez pas encore mais que vous souhaiteriez découvrir ?

La Suicide Squad de la Lecture vous a préparé une introduction pour tous les grands genres littéraires en vogue : polars, romances, mangas, dystopie et jeunesses, contemporains et fantasy/fantastique, tous les ingrédients sont là pour vous donner envie de lire. Suivez les guides !

Cet article sera présenté en deux parties… C’est qu’on en a, des choses à vous dire ! Découvrez pour commencer :

  • la dystopie,
  • la romance,
  • les mangas;

 


La dystopie, la littérature jeunesse

Lyne, c’est à toi !

Vous me connaissez peut-être à travers mon blog, mais aujourd’hui, c’est dans un article collaboratif que je vous retrouve. Marion m’a gentiment demandé si je voulais participer et c’est avec joie que j’ai accepté, trouvant ce projet d’article vraiment super sympa !☺

J’ai donc pour mission aujourd’hui de vous présenter la section : dystopie !

Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’une dystopie ? Et bien c’est le contre-pied total de l’utopie. C’est un récit de fiction dans lequel la société imaginée empêche ses membres d’atteindre le bonheur. De manière plus vulgarisée, aujourd’hui, la dystopie est souvent caractérisée par un monde sous dictature, où les membres de la société souffrent, meurent, se battent pour leur survie. Néanmoins, bien qu’elles soient minoritaires, quelques dystopies ne se passent pas dans ce décor. Les histoires racontées restent toutefois caractérisées par des avenirs sombres et peu joyeux pour les protagonistes.

A noter que ce genre littéraire est souvent utilisé par les auteurs pour faire une critique de la société, pour faire une critique idéologique. Il vise d’ailleurs souvent des systèmes politiques.

Bon… expliqué comme cela, la dystopie ça parait un peu déprimant et engagé, certes ! Mais la dystopie est aussi un genre littéraire dans lequel on peut s’attacher aux personnages, se révolter contre d’autres, se sentir partisan d’une cause imaginaire, se rêver contestataire et acteur d’une révolte. De quoi voyager et se fondre dans la peau de héros pour le moins courageux, et téméraires. On compte parmi les dystopies les plus connues du grand public, la saga Hunger Games ou encore la saga Divergente (toutes deux adaptés au cinéma).

Vous souhaitez vous lancer dans des lectures dystopiques ? Laissez-moi vous présenter deux romans que je vous conseille pour vous immerger dans ce genre littéraire.

 

« U4 – Koridwen »

"U4 Koridwen" de Yves GrevetCe roman est un roman dystopique qui appartient à une saga de 4 tomes écrits par 4 auteurs différents. Chaque tome est centré sur un personnage éponyme. Ils sont liés et leur lecture peut se faire dans n’importe quel ordre. Je ne sais pas vous, mais personnellement, je trouve ce concept tout simplement génial ! C’est d’ailleurs en partie pour cela que je vous conseille ce roman aujourd’hui, mais pas seulement.

De quoi ça parle ? Ce roman parle d’une jeune fille de 15 ans, Koridwen, coincée dans un monde dévasté où 90% de la population mondiale s’est vue décimée, les seuls survivants étant des adolescents. Après avoir suivi la dernière volonté de sa grand-mère, Kori ouvre une lettre. Dans cette dernière, il est question d’un long voyage et de mondes parallèles.

Pourquoi je vous le recommande ?

  • Car c’est une dystopie (et oui c’est quand même ma section dans cet article pardi !),
  • car le personnage principal est une jeune héroïne courageuse mais parfois impulsive, de quoi être servi en retournement de situation,
  • car l’intrigue est finement menée et que vous n’aurez pas le temps de vous ennuyer. Vous vous sentirez complètement plongé dans une enquête et une course contre la montre qui vous feront dévorer les pages les unes après les autres,
  • car la dystopie est mélangée à d’autres genres, comme la science-fiction et l’aventure. Et qu’elle intègre des clins d’œil et références à la culture locale française (Bretagne) et que oui, les auteurs français aussi savent écrire de bonnes dystopies !
  • Car le style de l’auteur est facile à lire, qu’il est brut de décoffrage et que vous vous sentirez vraiment dans ce monde chaotique.
  • Car la fin est des plus surprenantes et que vous aurez tout de suite envie de lire les autres tomes ! (Et puis comme ça, vous aurez 3 autres romans dystopiques sous la main ahah !)

Je vous conseille donc ce roman si vous souhaitez commencer à lire des dystopies et même si vous avez l’habitude d’en lire, je vous le conseille quand même. Je pense que vous ne serez pas déçu !

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus et qui souhaite lire mon avis plus détaillé sur ce roman, je vous invite à consulter la chronique que j’en ai faite, disponible ici.

On passe aux romans auto-édités !

Et oui, pour ceux qui ne le savent pas je soutiens des auteurs auto-édités et cela tombe bien car il y a quelques semaines j’ai découverts un auto-édité de ce genre littéraire.  

 

« Ruines T1 Nuit » de Sophia Laurent

"Ruines T1 Nuit" de Sophia LaurentCe roman se déroule dans un monde en ruines où plusieurs personnes se disputent le pouvoir et le gouvernement.

Mais de quoi parle-t-il ? Un jeune garçon se réveille au beau milieu d’une ruelle, gravement blessé et affamé. Il se rend très vite compte qu’il est amnésique. Il n’a qu’une seule certitude, qu’un seul souvenir : il s’appel Alex.

Mais pourquoi est-ce que je vous le conseille ?

  • Là encore : c’est une dystopie ! (logique quand tu nous tiens…)
  • Même s’il y a quelques coquilles (fautes, oubli de petits mots… mais rien de bien grave, promis !) l’histoire en vaut vraiment le coup. Vous ne vous ennuierez pas et vous vous poserez sans cesse de nouvelles questions,
  • Le rythme est rudement bien mené, chaque chapitre est intriguant et contient des indices sur la suite de l’histoire et sur le passé d’Alex,
  • D’ailleurs en parlant d’Alex… c’est un personnage qui ne manque pas de répondant et de bagout, son humour piquant vous fera rire plus d’une fois 😉
  • Les personnages secondaires sont drôles, attachants et eux aussi mystérieux.
  • Et enfin : car la fin vous laissera complètement par terre ! Un sacré cliffhanger ! (Je ne m’en suis pas encore remise, c’est pour dire.) Elle vous donnera sans plus attendre envie de lire le Tome 2.

 

Le petit mot de la fin

Et voilà concernant mes deux conseils de lectures pour vous immerger dans l’univers de la dystopie ! J’ai essayé de faire varié (un roman édité en maison d’édition et un roman auto-édité, un héros pour l’un et une héroïne pour l’autre) et de faire dans l’originalité pour ne pas vous ressortir les dystopies les plus connues des rayonnages de librairies.

J’espère vous avoir permis de faire quelques découvertes et j’espère aussi que vous aurez envie de découvrir ces ouvrages et ce genre littéraire. Merci encore à Marion pour m’avoir permis de participer à cette article et gros bisous à tous ceux qui passeront nous lire ☺

(Pssst… C’est Marion. Merci à toi Lyne, pour ta participation ! Et même moi, je vous conseille « Ruines », de Sophia Laurent. Il est dans ma PAL depuis des mois, et je compte le lire très bientôt.)

 

On passe à un style très populaire, mais tellement vaste qu’on a vite fait de s’y perdre : les mangas. Kloliane Books, c’est à toi !

 


Les mangas

Manga… C’est un des mots qui symbolisent mon enfance. Je fais partie de la génération “Club Dorothée”. J’ai grandi en regardant plusieurs animés dont certains sont devenus des références dans la pop culture (Dragon Ball Z, City Hunter, Sailor Moon, Orange Road, Princesse Sarah, Cobra, Cat’s Eyes , Hokuto no Ken, Saint Seiya etc…). C’est naturellement que je me suis tournée vers leurs versions papiers pour mieux connaître mes personnages préférés. Puis j’ai découvert Akira et Gunnm et l’existence d’une variété de titres, de styles et d’univers. Des années plus tard, je prends toujours plaisir à collectionner des séries, anciennes ou récentes.

Aujourd’hui, le choix de titres en France est beaucoup plus large qu’il y’a 25 ans et bien plus varié. Des histoires d’amour, de combats, de dépassement de soi, aux temps féodaux, futuristes, de fantasy, de tranches de vie… Bref, vous avez une multitude de choix, pour tous les âges comme pour les romans. Je ne pensais pas encore le dire aujourd’hui, mais bon : ce ne sont pas des histoires violentes ou bourrines qui n’ont rien à raconter. Au contraire ! Il est fort possible de tomber sur un récit qui saura vous captiver.

Si vous êtes néophyte dans ce domaine et qu’il vous plaît de vous y lancer, voici quelques titres et petits conseils pour vous aider dans cette “rentrée littéraire” (sachez, avant tout, que les mangas sont divisés en plusieurs genres selon le public visé. Dans cet article, notre attention se portera sur 3 d’entre eux):

 

Shônen (= adolescent, particulièrement masculin) : C’est un des genres le plus publiés dans le monde. Bien que le terme signifie “adolescent”, elle touche un lectorat de tout âge. Elle met en avant le dépassement de soi, le courage d’affronter les épreuves et l’amitié. A mon avis, la référence de ce genre est “Dragon Ball” d’Akira Toriyama (Glénat). Certes, j’ai grandi avec mais, elle a posé les bases du Shônen actuel. Il y’a aussi “Naruto” de  Masashi Kishimoto (Kana) et “One Piece” d’ Eiichirō Oda  (Glénat) qui sont des titres souvent cités.

Nous allons profiter de la “rentrée littéraire” pour découvrir un petit nouveau:

« Black Clover » de Yuki Tabata

"Black Clover" de Yuki Tabata“Asta est un jeune garçon turbulent qui a grandi dans une église au côté de Yuno, son meilleur ami, suite à leur abandon. Ils se font la promesse de devenir le prochain Roi Sorcier. Mais alors que Yuno semble être un prodige de la magie, Asta ne semble malheureusement pas avoir les capacités à en créer. De ce fait, Asta essaye de faire tout ce qu’il peut pour pouvoir participer à la prochaine cérémonie de remise de grimoire magique…”

Mélange de quête, d’initiation, de dépassement de soi, ce manga plein de potentiel aura de quoi de vous emporter dans de belles aventures !

 

Shōjo (= jeune fille): Visant un lectorat féminin, ce genre de manga est reconnaissable par ses caractéristiques typiques (personnages avec de grands yeux, traits fins, personnages d’une grande beauté etc…) avec, en grande partie pour base, la romance. Je dis bien en grande partie, car certains détournent ces codes pour traiter de sujet plus sensible tel que “Life” de Keiko Suenobu sur le harcèlement scolaire. Les références, pour ce genre actuellement, sont  “Nana” d’Ai Yazawa (Delcourt), “Fruits Basket” de Natsuki Takaya (Delcourt), “Switch Girl” de Natsumi Aida (Delcourt) et bien sûr, plein d’autres encore. Voici un titre qui mérite votre attention pour cette rentrée :

« Rouge Eclipse » de Shiki Kawabata

"Rouge Eclipse" de Shiki Kawabata

  • “Ayumi Kohinata, élève de première année, a reçu une déclaration d’amour de la part du garçon qu’elle aime. Alors qu’elle allait a son premier rendez-vous amoureux, elle reçoit un appel d’une camarade de classe, Zenko Umine, qui est maltraitée par sa classe à cause de sa laideur et de son surpoids. Cette dernière annonce à Ayumi qu’elle va se suicider. Ayumi aperçoit Zenko tomber du toit d’un immeuble aux alentours et s’évanouit. Lorsqu’elle se réveille à l’hôpital, elle se rend compte qu’elle a échangé son corps avec celui de Zenko…”

Une romance avec une touche de fantastique, traitant aussi de l’influence des apparences dans notre société.

 

Seinen (= jeunes adultes): Pour un lectorat beaucoup plus âgé, ce genre a des intrigues plus complexes et bien plus mûres. Les personnages sont plus élaborés. Les histoires sont quelquefois teintées de violence et d’érotisme, mais aussi d’humour. Comme je l’ai cité plus haut, une des plus grandes références, c’est “Akira” d’ Otomo Katsuhiro (Glénat) qui a marqué toute une génération. Mais il y’a aussi les oeuvres d’Urasawa Naoki: “20th century boys”  (Panini Manga), “Monster” (Kana) … Inoubliables, ces classiques !

Un dernier titre à vous proposer pour la rentrée ?  :

« Le bateau usine » de Kobayashi Takiji et Gô Fujio

"Le bateau usine" de Kobayashi Takiji et Gô Fujio

“Dans les années 20, au Japon… L’industrialisation du pays fait rage, tandis qu’en Russie, la Révolution vient de s’achever. Au port de Hakodate, c’est l’effervescence : le bateau-usine s’apprête à partir en mer, pour pêcher des crabes qui seront revendus à prix d’or. Mais les ouvriers-pécheurs ne se doutent pas encore du destin qui les attend… Exploités, battus et spoliés par Asakawa, l’intendant du navire qui ne pense qu’aux bénéfices de l’entreprise qu’il représente, ils vivront un véritable enfer quotidien. Pourtant, quand le bateau échappe au naufrage, grâce à l’aide d’un chalutier russe, les esprits commencent à s’échauffer. Un jeune étudiant, influencé par les romans de Dostoïevski, décide de prendre la tête d’un mouvement de rébellion… La grève est ouverte !”

Adaptation en manga d’une grande oeuvre littéraire japonaise, “Le bateau-usine” est le roman d’un auteur engagé qui dénonce les mauvaises conditions de travail des ouvriers, au tout début de l’industrialisation du Japon.  Une histoire marquante qui prend source dans un fait réel.

 

Le petit mot de la fin

Rien ne vous empêche de choisir votre manga d’un genre autre que votre cible. Tant que l’histoire vous plaise, n’est-ce pas là, le plus important?

Bien sûr, il existe plus de catégories ou de sous-catégories dans le manga (Josei, Yaoï, Ecchi etc…). C’est juste la partie flottante de l’iceberg que je vous ai présenté. C’est à vous de continuer votre découverte, voire de peaufiner vos connaissances.

J’espère que ces petites informations et propositions de titres vous ont plu et je vous souhaite une bonne rentrée littéraire !

 


La romance

Je laisse la parole à ma chère Julie, qui a trouvé pour vous deux titres à lire si vous souhaitez découvrir la romance.

« Archer’s Voice » de Mia Sheridan

"Archer's Voice" de Mia SheridanArcher’s voice est le plus beau des romans New romance que j’aie lus. La couverture ne reflète pas vraiment la profondeur des situations et des émotions de ce roman qui pour moi est sans doute le coup de cœur de toujours !

Archer’s Voice est l’histoire de Bree, une jeune femme qui effectue un road trip sans vraiment savoir où le vent l’emmènera. Elle veut juste oublier ce passé qui lui donne des nausées et qui est, psychologiquement, très lourd à porter. Elle s’arrête dans une petite ville pour y louer une maison. La ville est tranquille, les gens sympathiques et le coin est tout ce dont elle a besoin : verdure, nature et lac, tout y est pour démarrer une nouvelle vie. Mais, c’est sans compter sur la rencontre qui va bouleverser ses marques et ses nouvelles habitudes. Elle fait la connaissance d’un homme barbu, qui se cache du monde. Les habitants le prennent pour un monstre, un homme abattu par la vie. Il a perdu sa voix. Un homme silencieux ne peut rien attendre de l’avenir. Et pourtant, Bree sera la seule à essayer de le connaître … assez pour que les sentiments naissent.

Nous sommes très loin des clichés que l’on connait tous : une femme qui tombe amoureuse d’un homme sombre, une relation sexuelle et passionnée controversée. Non ! Archer est un homme qui a perdu sa voix et sa foi. Bree va essayer de le sauver de cette impasse mais son passé va la rattraper tôt ou tard.

Les émotions et les sentiments sont profonds. Tellement que cette histoire vous transporte et il est impossible de lâcher ces protagonistes. Ils sont vrais, matures et tellement naturels dans leurs gestes et leur histoire.

Pourquoi je vous recommande ce livre pour une première lecture ? Tout simplement, car le récit est vraiment prenant. Si vous voulez oublier un peu votre quotidien et si vous aimez les romances empreintes de valeurs et d’émotions, ce livre est fait pour vous. Il est très facile à lire, fluide et l’écriture est tout aussi belle. Si vous recherchez des émotions ce livre pourra vous en donner. Il est fait pour ça. Et il donne une remarquable leçon de vie !

 

« The air he breathes » de Brittainy Cherry

"The air he breathes" de Brittany Cherry

Ce roman est à couper le souffle. Si vous voulez commencer à lire ce genre littéraire, ce livre est une perle qui vous transportera et je peux vous jurer que durant des jours vous allez encore penser à Tristan et Elisabeth.

Dans le récit, ces deux jeunes gens sont littéralement perdus. La vie ne leur a pas fait de cadeau. Tous deux ont perdu des êtres chers. Respirer devient un effort de trop. Ils doivent se battre pour survivre au chagrin et à cette vie injuste et écœurante.

Ils essaient de se reconstruire, aidés de leur famille, amis ou même animal de compagnie. Le destin fait qu’ils vont se réunir. Deux âmes en détresse se trouvent et se cherchent. Et Elisabeth va se rendre compte que Tristan, cette âme torturée par la vie, n’est autre que son voisin. Tous deux vont passer par toutes les émotions possibles. Ils vont essayer d’avancer sans pour autant oublier leur passé. Grossière erreur. Ils vont se perdre eux-mêmes et ce n’est pas sain pour eux ni pour la fille d’Elisabeth.

Ils vont dépendre l’un de l’autre. Mais jusqu’où iront-ils ?

Ce livre va vous donner quelques décharges électriques. Le flot d’émotions que vous allez traverser est rel. L’auteur décrit très bien les personnages, leurs forces, leurs faiblesses, leur vécu et leur histoire. Elle arrive à nous montrer comment l’on peut se remettre d’un lourd passé qui nous ronge. Leur amour va-t-il pouvoir cicatriser leurs blessures ? Tout est à découvrir dans ce beau roman.

L’atmosphère de ce livre est changeante. J’ai pris énormément de plaisir à le lire. Je l’ai bouclé en une journée ! Même si la fin n’est pas si extraordinaire, le récit, l’intrigue et les nombreuses situations entre ces deux protagonistes méritent d’être lus et savourés.

 

Le petit mot de la fin

Si vous, lecteur, vous voulez commencer à lire ce genre littéraire sans tomber dans la lourdeur ou le raplapla (comme le cliché de l’histoire d’amour où ils se prennent la main dans un parc ou ils font du cheval dans la prairie ou lorsqu’ils se roulent dans l’herbe), ce roman est le livre qu’il faut lire pour apprécier ce genre. Vous ne pouvez pas passer à côté de cette œuvre. Je vous promets que vous allez passer un magnifique moment !

Publicités

4 réflexions sur “Les bloggeurs vous conseillent : comment se (re)mettre à la lecture ? 1/2

  1. A reblogué ceci sur et a ajouté:
    Voici la première partie d’un article collaboratif auquel j’ai participé 🙂
    N’hésitez pas à le lire pour
    – venir découvrir ou redécouvrir les différents genres littéraires
    – pour découvrir des conseils de lecture pour vous essayer à de nouveaux genres
    🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s