« Le Donjon de Naheulbeuk T.1 – La Couette de l’Oubli » de John Lang – Akala miam miam

Tagazok à tous ! Le Donjon de Naheulbeuk… une saga audio qu’une amie m’avait fait découvrir il y a près de dix ans de cela. Les fous rires que nous nous tapions en écoutant l’Elfe et le Nain se disputer, les soucis d’orientation de la Magicienne, la lâcheté du Rôdeur, et j’en passe. Pour beaucoup d’entre nous, les aventures de la Compagnie des Baltringues (oui je sais, ils ne s’appellent plus comme ça désormais) sont devenues cultes.

L’an passé, tandis que nous errions dans les allées du Salon du Livre de Paris, Lyne (Lyne Obsessions), Julie (Julie Tulis Ellelit), Alice (Pumpkinbean) et moi même sommes tombées sur le stand Octobre où était en dédicace… John Lang, le fameux créateur du Donjon de Naheulbeuk. Il m’a dessiné un superbe portrait de l’Ogre dans mon livre, et c’est lundi dernier que j’ai décidé de le sortir de ma bibliothèque pour me changer un peu les idées.

"Donjon de Naheulbeuk T2 - La couette de l'Oubli "de John LangJouez hautbois, résonnez trompettes, les héros du Donjon de Naheulbeuk reprennent du service ! Ils se croyaient sortis d’affaire après avoir rempli leur contrat…
que nenni ! En rapportant à leur commanditaire, le sorcier Gontran Théogal, la douzième statuette de Gladeulfeurha, ils ont œuvré à leur insu pour l’avènement de Dlul, le dieu du sommeil et de l’ennui, qui menace d’engloutir le monde dans la Grande Couette de l’Oubli Éternel. Il va bien falloir que quelqu’un s’y colle, mais entre les guerres de religion qui agitent les terres de Fhang, les objectifs incertains des Oracles et le déplorable humour nain, ça s’annonce compliqué !

Mon avis

Une petite mise au point. Ce tome, étiqueté tome 1 est la suite du tome 0, « A l’aventure compagnons » (je suis parti vers l’horizon… J’aurais mieux faire d’rester au lit, c’donjon il est pourri…) qui résume les deux premières saisons audio, de l’entrée de la compagnie d’aventuriers dans le donjon de Naheulbeuk à leur arrivée à Boulgourville où ils rendent la statuette de Gladeulfeurha au mage Gontran Théogal, et où ils se font littéralement racketer leur récompense de 8000 pièces d’or par une guerrière de niveau 8, la Guilde des Voleurs et Malandrins, et la Caisse des Donjons.

En un mot, c’est la loose. Mais c’est sans compter sur l’arrivée d’un vieux fonctionnaire bientôt retraité du nom de Tulgar qui leur annonce qu’ils ont fait une bourde, permis à Théogal d’accomplir la prophétie du réveil du dieu du Sommeil, Dlul, qui va engloutir le monde dans la Grande Couette de l’Oubli Eternel et qu’ils ont bien intérêt à réparer leur bêtise.

Pause ! Si vous n’avez rien compris à ce que je viens de dire, je vous conseille fortement de lire d’abord le tome 0, ou bien d’écouter les épisodes téléchargeables gratuitement (et légalement) ici. Descendez un peu sur la page, et trouvez les sections « Saison 1 » et « Saison 2 ». Vous serez désormais parés à suivre les aventures de la troupe d’aventuriers la plus improbable du monde, chargés de récupérer une statuette particulièrement moche dans un donjon tout naze où jamais aucun aventurier ne s’est jamais donné la peine de se rendre. Mais oui, ils vont quand même galérer. Un Ogre qui a toujours faim, mais très doué pour la danse et la pose de papier peint, un Barbare qui ne sait pas dire une phrase de plus de trois mots, une Elfe complètement stupide qui gagne un bonnet de soutien-gorge à chaque niveau, une Magicienne qui ne sait pas lancer un seul sort correctement, un Rôdeur qui s’auto-déclare chef du groupe mais ne parvient jamais à dégainer son épée, et bien sûr, le Nain, bien décidé à harceler l’Elfe et à devenir le membre insupportable du groupe grâce à ses fidèles bonbons Chiantos, dont je vous laisse deviner la fonction…

Mais à propos de ce tome suivant du coup ? J’ai retrouvé l’univers de la Terre de Fangh, un vrai bonheur. Cependant, j’ai trouvé que, en dehors des passages mettant en scène la Compagnie des Fiers de Hache (oui, ils s’appellent comme ça, désormais), John Lang a choisi d’incorporer dans son histoire davantage de codes de la fantasy. Du complot, du meurtre. Vous sourirez peut-être en lisant certains noms de personnages, de cultes (Kornettoh, ou encore le culte Lafoune dédié à la luxure et au plaisir charnel de toute sorte), ou encore de lieux (Tourneporc, le fleuve Elibed – lisez à l’envers), mais sinon, vous êtes plongés dans une vraie intrigue, ponctuée d’humour, qui a, selon moi, plus de corps que celle des deux premières saisons audio. Je l’admets, j’ai moins rigolé durant ma lecture que lors de mon écoute des deux premières saisons. Question de maturité, peut-être.

C’est donc à la fois un livre comique qui reste fidèle aux codes cultes que John Lang a su nous offrir dans ses débuts, mais également un livre fantasy qui nous offre une vraie histoire, un vrai suspens.

Car si notre troupe de loosers doit désormais empêcher Gontran Théogal d’accomplir la sinistre prophétie, la totalité des cultes de la Terre de Fangh veut leur faire la peau d’avoir ainsi scellé le destin du monde en donnant la dernière statuette au mage. Ce sont donc des centaines, voire des milliers des guerriers, mages et assassins qui se lancent à leurs trousses, en pensant avoir affaire à une troupe de valeureux guerriers. Lol. Nous allons donc alterner entre les progrès de nos (z)héros jusqu’au fameux sanctuaire de Swimaf, où se cache Gontran Théogal, et les affaires douteuses des différentes confréries qui dominent la Terre de Fangh. Certaines souhaitent le retour de Dlul, d’autres non, d’autres pensent que c’est à eux d’accomplir la prophétie, d’autres encore veulent simplement de la baston… Bref, un sacré foutoir.

Alors, est-ce que les Fiers de Hache vont s’en sortir ?

J’ai toujours l’habitude de laisser passer plusieurs mois entre la lecture de deux tomes d’une même saga. Mais ici, je n’ai pas pu m’en empêcher, j’ai acheté le tome 2, « L’orbe de Xaraz » dès aujourd’hui, et je compte bien le lire en mars. Si vous avez aimez écouter les aventure de cette troupe de compagnons, n’hésitez plus, et procurez-vous la suite de leurs péripéties.

Cliquez sur le logo Livraddict pour accéder à la fiche du livre

Livraddict

Ma note : 17/20

Publicités

12 réflexions sur “« Le Donjon de Naheulbeuk T.1 – La Couette de l’Oubli » de John Lang – Akala miam miam

  1. J’écoutais les audios quand j’étais au collège avec ma meilleure amie. On se balançait des répliques après quand on se voyait mais il n’y avait personne pour nous comprendre xD. Je suis aussi allée les voir en concert l’année dernière mais je ne me suis pas encore mise aux bouquins ><

    Aimé par 1 personne

  2. J’avais beaucoup moins aimé la version livre que la version audio, d’ailleurs je ne me souviens pas avoir lu la suite de la saga ^^ J’avais aussi rencontré John Lang à Zone Franche à l’époque (genre il y a trois ans) et avec Kara on en pouvait plus, il est trop cool ❤
    Bisous
    Kin

    Aimé par 1 personne

  3. Je n’ai jamais réussi à lire les BD pour la simple et bonne raison que je connais les podcast PAR COEUR ! J’ai tellement ri, adolescente, avec mon petit frère et ma petite soeur. A répéter les dialogues pendant les repas… quelle merveille d’humour et de légèreté cet univers !! 😎😎😎😎

    Aimé par 1 personne

  4. Le donjon de Naheulbeuk ! Pareil que toi j’ai connu la saga en audio du coup j’ai lu les 3 premiers livres et il me reste Le conseil de Suak et Chaos sous la Montagne à lire. Je me marre toujours autant 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s