« Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano

Bonjour, je m’appelle Marion, et je suis routinologue. Et là, ceux qui ont déjà terminé le livre ont un petit sourire en coin. Si vous avez répondu « Routino-quoi ? » laissez-moi vous faire découvrir ce roman feel good, parfait pour l’arrivée du printemps et donner à naissance à votre nouveau vous !

Je vous parle aujourd’hui de la leçon de vie qu’est « Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano.

Ta vie commence quand tu réalises que tu n'en as qu'une de Raphaëlle GiordanoTout à la fois roman et livre de développement personnel, suivez Camille sur le chemin de la vie de ses rêves. Débordée par son travail, son couple et son rôle de mère, la trentenaire a perdu sa joie de vivre, mais une rencontre va tout changer… Dans la lignée des livres de Laurent Gounelle, un parcours initiatique touchant, mais aussi un inspirant coaching riche en techniques créatives. Comme Camille, apprenez à enchanter votre vie !

Mon avis

J’ai toujours l’habitude de mettre un titre à mes articles, en plus de celui du livre, pour résumer mon expérience durant ma lecture. Mais rien ne la résumera mieux que le titre de l’oeuvre lui-même. Il se suffit à lui même.

Piégée dans une vie étouffante et grisonnante, Camille atterrit un jour par hasard chez Claude, un homme plein d’assurance qui, la voyant à bout, lui tend sa carte en se présentant comme routinologue. Son but ? Faire voire la vie autrement à Camille, la rendre maîtresse de son propre bonheur, la transformer. Tout ce dont elle a besoin, c’est de motivation. Au fil de tous petits gestes du quotidien, Camille va redevenir elle-même, se redécouvrir, et finalement s’épanouir. Ce livre résume complètement ma vie de ces quatre derniers mois, j’aurais tant souhaité le dévorer plus tôt.

Je vous avais promis un article un petit peu personnel pour ma chronique sur ce livre. Depuis le début de ma lecture, j’ai su qu’il s’agirait d’une oeuvre parfaite pour ajouter à mon blog un de ces articles feel good, réconfortants et « conseils » que j’aime tant vous rédiger. « Fangirl », « Dans les forêts de Sibérie », et aujourd’hui celui-ci ! Un vrai petit manuel fait pour voir la vie autrement, et je sais de quoi je parle.

Pour beaucoup d’entre nous, 2016 a été une année particulièrement éprouvante. Pour ma part, j’ai enchaîné rupture, solitude extrême, isolement, doutes sur ma voie professionnelle, soucis familiaux, au travail, et trahison et abandon de personnes qui comptaient énormément pour moi. J’étais au fond du gouffre, tel que je ne l’avais jamais été durant ma vie malgré une dépression depuis mes 17 ans. J’étais certaine de ne pas être faite pour vivre, du moins comme tout le monde, de ne pas avoir assez de force de caractère. Et du coup je suis tombée dans la phase du lâcher prise. Je n’accordais plus d’importance à rien, à part mon blog qui était ma bouée de sauvetage, car il était le petit rocher qui définissait qui j’étais. Pour faire simple, j’étais dans une totale crise identitaire. Qui étais-je ? Quels défauts et qualités me définissaient ? Je réalisai que depuis des années, j’avais calqué mon comportement sur celui des autres, pour être acceptée, pour bien paraître. Le fait d’être totalement isolée et de n’avoir plus aucun modèle m’a donné l’impression de chuter dans le puits sans fond de Alice au Pays des Merveilles et m’a permis de faire le point avec moi-même afin de savoir enfin qui j’étais, ce que j’aimais, ce que j’étais. C’est aussi simple que ça ! Est-ce que j’aimais vraiment certains groupes de musique, ou bien les écoutais-je seulement pour paraître cool ? Est-ce que comme tous ceux qui m’entouraient, mon rêve était aussi de faire un road trip en Australie ? Est-ce que moi aussi je préférais passer mes vacances dans un pays chaud, comme tout le monde, plutôt que dans un pays froid ? Est-ce que je ne devrais pas faire des U.V pour être hâlé comme tout le monde, ou bien être fière de ma beau blanche ? Et oui, ce n’est pas plus compliqué que ça de commencer à être soi-même. C’est accepter notre décalage, et f*** ceux qui nous critiqueront !

Si je vous écris tout cela, c’est pour venir en aide à ceux qui, comme moi il y a encore seulement quelques mois, sont en pleine période de doute, ne savent pas ce qu’ils valent, ne voient la vie qu’en gris ou pire, en noire.

Durant cette lecture, j’ai eu l’impression de lire ma vie. Peu importe les galères que vous traversez, que vous soyez légèrement déboussolés ou au bout du rouleau, on peut toujours s’en sortir et devenir heureux en changeant simplement notre façon de vivre sa vie. Personnellement je n’y croyais pas. Mais en fait, la clé pour être heureux, c’est nous, tout simplement !

Le bonheur est une porte qui s’ouvre de l’intérieur

Tout dépend de la façon dont vous voyez la vie. Et tout cela commence avec trois fois rien, comme pour Camille : une rumignotte, un bocal anti-ruminations. Une pensée négative vous traverse l’esprit ? Hop, un euro ! Personnellement, j’ai juste cessé de m’en faire pour quoi que ce soit. Au fond du gouffre et n’ayant plus aucun espoir pour l’avenir, j’ai pu me retrouver, apprendre à me connaître et m’instaurer une règle clé : ne plus me laisser me faire polluer par aucun élément extérieur ! Et c’est comme ça que je m’en suis sortie. En ignorant les autres un temps. Cette solution peut paraître un peu idéaliste et égocentrique, mais elle marche. Tout comme Camille, vous apprendrez à être en paix avec vous-même, à vous sentir « aligné » (je trouve que ce terme définit parfaitement notre ressenti). Pour la première fois de ma vie, je ne me déteste pas. Je dirais même que j’aime ce que je suis aujourd’hui, malgré bien sûr pas mal de défauts contre lesquels je me bats. Mais je me suis acceptée, au bout de 25 ans, et c’est le sentiment le plus extraordinaire que l’on puisse ressentir.

Voyez cet article comme un témoignage : j’ai utilisé la méthode conseillée par Claude avant d’avoir lu ce livre, sans aucun conseil, c’est juste venu naturellement, et ça n’a pas été facile tous les jours. Mais cela n’est pas donné à tout le monde de savoir par où commencer. Attelez-vous à la lecture de ce morceau de guimauve, et croyez moi, vous verrez la vie d’une toute autre façon, peu importe la gravité de vos tracas.

Il y a toujours un bout de ciel bleu dans un soleil plein de grisaille, toujours un bon point à n’importe quelle situation, même s’il ne nous semble pas évident au premier abord. Un petit bijou à lire absolument, qui tient bien plus du livre conseil et leçon de vie que du roman. Des petites longueurs par moment, mais cela n’en reste pas moins un coup de coeur.

Ma note : 18/20

Livraddict

 

Publicités

16 réflexions sur “« Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une » de Raphaëlle Giordano

  1. Une chronique magnifique ! Tu vends du rêve, j’ai envie de dire…
    Ce n’est pas un livre qui m’attire, mais je pense que je vais peut-être l’acheter pour ma petite sœur qui est en pleine crise depuis plusieurs mois et qui rend la vie très dure à ma mère. Peut-être que ça pourra l’aider à se « retrouver »…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire ! J’espère de tout coeur que ça l’aidera ! Je me demande par contre s’il ne faut pas un tout petit peu de maturité pour pouvoir prendre du recul sur tous les conseils prodigués. Quel âge a-t-elle ?

      J'aime

  2. Ta chronique est vraiment belle, je pense qu’on en arrive tout à ce moment là…. et c’est franchement pas facile de s’en sortir. Je suis sincèrement heureuse que tu ais vu le bout de cette période 😊 ! Je tiens d’ailleurs à te mettre le lien d’un texte que je garde dans mon porte feuille, ma petite bouée de sauvetage… Je vais d’ailleurs le publier sur twitter tiens, histoire qu’un max en profite 🙂 ! N’hésites pas à l’imprimer et le garder près de toi… Parfois on y pense plus, à ce petit bout de papier et au bout du rouleau, on fouille et tombe dessus en pleurant et là… ça fait tellement du bien…

    Aimé par 2 people

  3. J’ai beaucoup aimé que tu fasses le lien entre le livre et ta vie, j’imagine que cela n’est pas forcément des plus faciles, mais ça donne une toute autre dimension à ta chronique qui est très belle et qui, je l’espère, aidera des personnes qui traversent des difficultés dans leur vie.

    J'aime

  4. Ce roman est dans ma wishlist depuis un petit moment mais ta chronique m’a définitivement convaincue de l’emprunter ! Je suis dans une période qui semble correspondre à peu près à ce que tu as vécu, et je crois que ce livre me fera un bien fou !
    En tout cas je suis contente pour toi que tu aies réussi à passer tout ça et merci pour cet article feel good 😀

    Aimé par 1 personne

  5. Le plus important que tu aies résumé dans cet article, c’est d’être toi-même, en dépit des codes, du « qu’en dira-t-on ? ». Nous vivons dans un monde qui va trop vite et où trop de gens se centrent sur leur propre personne. J’ai pris assez de coups dans ma vie moi aussi pour comprendre la valeur d’un sourire. Ta chronique dépeint un magnifique parcours qui, je l’espère, sera source d’inspiration pour qui en a besoin…👍

    Aimé par 1 personne

  6. Il est très beau ton article! C,’est vraiment intéressant de le comparer à ton expériences personnelles qui bien sûr peut servir à beaucoup de monde! Des gens mal dans leur peaux, il y en a beaucoup … Parfois il suffit juste d’accepter de pas suivre les autres comme tu le dis si bien et de faire ce que l’on a réellement envie! En tout cas ça donne envie de découvrir ce roman, je suis sûr qu’il pourrait me plaire 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. Très belle chronique qui prouve une fois de plus combien un roman, que ce soit de la pure fiction ou basé sur des faits réels, peut faire totalement écho en nous et nous aider à trouver la lumière ! Tu m’as convaincu d’ajouter ce roman à ma WL, même si je ne pense pas pouvoir le lire toute suite.
    Depuis que j’habite dans les Vosges, l’ambiance et l’ouverture d’esprit de la plupart des gens ici me permettent de me sentir plus à l’aise, d’être plus calme, de vivre plus sereinement.. J’ai encore du travail à faire sur moi car je garde des séquelles d’une mauvaise période, mais je me sens en partie libérée d’un poids. J’espère que l’année 2017 t’apportera des choses plus positives que 2016 en tout cas 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Je te souhaite un nouveau souffle pour cette année, que cette vilaine période disparaisse bien vite de ton esprit. Plein de bonnes choses pour 2017 j’espère que le livre te plaira quand tu le liras 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s