#RLN2017 : la Rentrée Littéraire du Net – Sorties mi-août à mi-septembre

Il y a deux jours, je vous vendais les mérites de la rentrée. Bon, vous n’y avez peut-être pas cru, mais la rentrée littéraire, elle, elle est bien là et on est une petite flopée, réunie par Piko Books, à vouloir en faire un événement qui dépote. Et vous aussi, vous pouvez y participer ! L’article de présentation est juste ici.

Bon, et si on regardait ce que j’ai pu dénicher comme pépites à sortir pour cette rentrée ? Je compte vous présenter tout ça en deux articles, bien plus clair. Le premier sur les sorties de mi-août à mi-septembre, le second de mi-septembre à mi-octobre. Et tout ceci, par maisons d’éditions. Certains que j’attends avec impatience de lire seront précédés d’un petit <3.

Le Rouergue

"Les attachants" - de Rachel Corenblit« Les attachants » de Rachel Corenblit

Durant une année, le quotidien d’une jeune enseignante de primaire, Emma, nommée dans un quartier populaire, confrontée à des enfants en grandes difficultés scolaire, affective, sociale. Elle s’attache notamment à Ryan, un garçon dont on va progressivement découvrir la maltraitance. Un roman d’une grande force, à la fois émouvant et politique, dans le meilleur sens du terme : quelle école et quelle société voulons-nous pour nos enfants ? Rachel Corenblit a été enseignante en primaire puis formatrice d’enseignants pendant dix-huit ans. Elle s’est inspirée de son expérience professionnelle pour écrire ce roman.

Sa fiche ici. Est paru au courant du mois d’août.

 

Gallimard (Folio SF)

"Quand les ténébres viendront" de Isaac Asimov❤ « Quand les ténébres viendront » de Isaac Asimov 

Lagash est une planète extraordinaire dont les habitants ne connaissent pas la nuit puisque leur système solaire est composé de six soleils. Or, voici venir un événement terrifiant : le crépuscule tombe sur Lagash. Des six soleils, il ne reste plus que Bêta à briller, lequel commence à faiblir singulièrement. Dans quelques heures, les ténèbres viendront, et avec elles la fin de la planète, prétendent les savants. Mais pourquoi les habitants de Lagash ne supporteraient-ils pas la nuit? Auraient-ils si peur des étoiles? 

Il s’agit ici d’une réédition, mais je l’aime beaucoup ! Sa fiche ici. Paraîtra le 7 septembre.

 

"Les perséïdes" de Robert Charles Wilson❤ « Les Perséides » de Robert Charles Wilson

Toronto. Cité pluriethnique où l’on peut croiser des centaines de personnes tout en restant terriblement seul. Ville tentaculaire que l’on sillonne chaque nuit en faisant de nouvelles découvertes et où l’indicible n’est jamais très loin.
Au cœur de cette métropole se niche une petite librairie plutôt étrange : Finders. Vous y trouverez sans aucun doute les livres que vous cherchiez depuis toujours et aussi, qui sait?, certains que vous n’imaginiez même pas. Porte ouverte sur des mondes qui n’existent pas, ou pas encore, Finders est un endroit à nul autre pareil. Poussez la porte, si vous l’osez… 

Sa fiche ici. Paraîtra le 7 septembre.

 

"Guide de survie pour le voyageur du temps amateur" de Charles Yu« Guide de survie pour le voyageur du temps amateur » de Charles Yu

«Mon nom est Charles Yu. Je suis réparateur de machines à voyager dans le temps. Accompagné d’Ed, mon chien, et aidé de TAMMY, une intelligence artificielle supérieurement intelligente mais assez inutile, je m’efforce de m’extraire d’une sordide boucle temporelle : dans moins d’une minute, mon moi du passé va essayer d’assassiner mon moi du présent, qui, dans le passé, a déjà essayé d’assassiner mon moi du présent, qui, en fait, à l’époque, était mon moi du futur, qui est en réalité mon moi actuel.»

Sa fiche ici. Paraîtra le 7 septembre.

 

JC Lattès

"Le dernier ermite" de Michael Finkel❤ « Le dernier ermite » de Michael Finkel

L’histoire incroyable d’un homme qui a vécu seul pendant 27 ans dans les forêts du Maine

En 1986 – c’était l’époque de Reagan et de Tchernobyl – Christopher Knight, un jeune homme intelligent et timide, décide de quitter la société des hommes pour vivre dans une solitude totale au cœur de la forêt du Maine au nord des États-Unis. Pendant près de 30 ans, il ne parlera à personne, fuira tout contact, apprenant à survivre au froid et à la faim grâce à son courage et à son ingéniosité. Pendant toutes ces années aussi, il réussira à s’introduire sans trop de dommages dans certains cottages pour trouver des vêtements, des livres, des piles, de la nourriture supplémentaire… qui lui permettront de traverser sous sa tante les terribles hivers de cette région américaine jusqu’à son arrestation en 2014.
Michael Finkel a été le seul journaliste auquel Christopher Knight a accepté d’accorder de nombreux entretiens, en prison et après sa libération.
Pourquoi a-t-il décidé de se retirer du monde  ? Qu’a-t-il appris de ces 27 années  ? Comment a-t-il supporté son retour dans la société  ?

Sa fiche ici. Paraîtra le 13 septembre.

 

Pocket

"Les sirènes du Transsibérien" de Hervé Bellec« Les sirènes du Transsibérien » de Hervé Bellec

Vladivostok ? Quelle idée ! Pour un écrivain-voyageur, breton et fier de l’être, s’enfermer dans un train loin de tout océan, c’est à maudire son éditeur. Mais l’idée fait son chemin, et le pèlerin sa route. Via Brest, Roissy et Moscou, on embarque avec lui à bord du mythique Transsibérien. À la fenêtre, l’interminable taïga défile, comme un code-barres. Le lac Baïkal. Le fleuve Amour. On se presse autour du samovar. On apprivoise de blondes et jolies passagères. On perd tous ses repères et ses a priori. Dehors, le blanc. Dehors, le froid. Dedans, la chaleur d’une lampée de vodka. Au bout : l’autre côté du monde…

Sa fiche ici. Paraîtra le 7 septembre.

 

"l'invention du voyage"« L’invention du voyage » – Collectif

Voyager sans se déplacer… Telle est l’ambition folle de cet antimanuel, ce guide pour nulle part et cependant partout. Comment retrouver, sans bouger, « l’état » du voyageur ? Cette énergie nomade qui habite tout sédentaire ?
À travers leurs expériences, leurs histoires et leurs réflexions, quelques grands vagabonds, poètes, sociologues et artistes disent l’audace de se perdre, la lecture comme départ, l’imagination comme monture. Autour de soi-même ou des autres, le voyageur immobile sentira là souffler, sans quitter sa chambre, les vents de l’aventure…

Sa fiche ici. Paraîtra le 7 septembre.

 

"Sfumato" de Xavier Dirringer« Sfumato » de Xavier Dirringer

Dans le brouillard de l’existence, Raphaël évolue joyeusement au radar. Un peu auteur, un peu comédien, un peu bouquiniste, il brûle la nuit, le théâtre et l’amitié par les deux bouts. Jusqu’à sa rencontre avec Viktor, le vieux juif russe du bar d’à-côté. Si l’identité de celui qu’on appelle « monsieur le Président » reste aussi brumeuse qu’un arrière-plan de Léonard de Vinci, sa conversation a quelque chose de l’évidence. Maître des portes d’une vérité invisible au profane, Viktor initie peu à peu Raphaël à la seule carte au trésor qui vaille : le sens de la vie…

La petite phrase qui m’a donné envie : « Roman d’apprentissage, Sfumato est une émouvante lettre d’amour envoyée par l’auteur à sa jeunesse perdue. Un savant cocktail de sexe, de drogue et de mysticisme. »Didier Jacob –L’Obs

Sa fiche ici. Paraîtra le 7 septembre.

 

"Nous allons tous très bien, merci" de Daryl Gregory« Nous allons tous très bien, merci » de Daryl Gregory

Ils sont cinq, traumatisés, victimes de maniaques, poursuivis par leurs peurs, leurs démons, prisonniers d’un choc post-traumatique, et rassemblés par le Dr Jan Sayer pour une thérapie de groupe. Médecin psychiatre, elle est là pour les aider, les amener à se libérer des événements qui ont irrémédiablement marqué leur vie du sceau de l’horreur.
Mais quelque chose de plus profond les lie tous. Une menace que certains d’entre eux sentent, d’autres voient, dont ils portent la marque dans leur chair, leurs os…
Ces êtres brisés vont devoir trouver la force de s’ouvrir les uns aux autres et de s’allier pour stopper le cauchemar qui s’apprête à prendre forme et envahir le monde.

« Véritable page-turner ne reculant devant aucune barrière du genre, Nous allons tous très bien, merci dissèque l’horreur et ses personnages au scalpel. Concis et prenant, le roman de Daryl Gregory n’en oublie pas d’être intelligent et sacrément surprenant par moments. Une sucrerie à l’arrière-goût cendreux qui laisse des marques. »Nicolas Winter – Juste a word

Sa fiche ici. Paraîtra le 14 septembre.

"Le Château des millions d'années" de Stéphane Przybylski❤ « Le Château des millions d’années » de Stéphane Przybylski

Juin 1939. Friedrich Saxhäuser, agent de renseignement du IIIe Reich et proche d’Hitler, gagne l’Irak sous couvert d’une expédition archéologique. Ayant eu vent d’un lieu mystérieux, de ruines plus anciennes que toute civilisation humaine, l’expédition s’enfonce dans la vallée du Nahr al-Zab-al-Saghir.
Là, ils découvrent l’énigmatique Château des millions d’années. Mais ils sont attaqués par d’étranges créatures et des objets volants non identifiés. Saxhäuser parvient à en réchapper et emporte avec lui une découverte qui deviendra un enjeu essentiel dans le conflit qui se prépare, pour les grandes puissances d’ici… et d’ailleurs.

Sa fiche ici. Paraîtra le 14 septembre.

 

Philippe Picquier

"Parce que je déteste la Corée" de Chang Kang-myoung« Parce que je déteste la Corée » de Chang Kang-myoung

« Pourquoi j’ai décidé de partir ? En deux mots, c’est parce que je déteste la Corée. »
Kyena, vingt-sept ans, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi décide-t-elle de tout quitter ? Son pays, sa famille, son boulot, tout ça pour émigrer en Australie alors qu’elle ne parle même pas l’anglais !
Mais Kyena a tout prévu, enfin presque : elle quitte son petit ami à l’aéroport, laisse derrière elle la compétition, la hiérarchie et le moule trop étroit de la société coréenne ; pour elle, c’est maintenant que tout commence !
La coloc, les rencontres, les petits boulots ou encore les puces de lit, tout ne se passera pas exactement comme elle l’avait prévu. Et pas facile d’échapper au racisme, aux préjugés et à l’esprit de classe.
Mais quel bonheur de se réinventer loin des siens !
Kyena nous ressemble, avec sa bonne humeur, sa jeunesse et son désir de vivre. Dans cette comédie enlevée, elle est aussi la voix d’une nouvelle génération de femmes pour qui le monde est à conquérir !

Sa fiche ici. Paraîtra courant septembre.

 

"la vie du bon côté" de hada keisuke« La vie du bon côté » de Hada Keisuke

Reprendre goût à la vie à l’heure où on ne s’y attend plus !
Ce matin-là, Kento décide de prendre les choses en main. On peut le comprendre. A vingt-huit ans, il habite encore chez sa mère, souffre de rhume des foins et n’est pas très vaillant au lit avec sa petite amie. Il traîne toute la journée dans l’appartement, guère plus actif que son grand-père qui partage leur vie et ne cesse de se plaindre.
Ce jour-là, Kento décide donc d’assister son grand-père dans son désir d’une mort digne et paisible. Mais paradoxalement c’est le vieux monsieur frappé par la déchéance qui va redonner à son petit-fils le courage d’affronter les défis que lui pose l’existence.
C’est ainsi qu’un jeune homme et son grand-père redécouvrent le goût de leur vie, précaire, éprouvante mais unique, en s’appuyant l’un sur l’autre.
Ce livre bienveillant, égayé d’une pointe de dérision, a reçu le prestigieux prix Akutagawa, le Goncourt japonais.

Sa fiche ici. Est paru courant août.

 

"J'entends ta voix" de Kim Young-ha« J’entends ta voix » de Kim Young-ha

Enfant abandonné des hommes, Jeï découvre très tôt qu’il possède le don de capter, de sentir la souffrance des autres, objets, animaux ou humains. A quinze ans, vagabond dans les rues de Séoul, il s’invente un mode de vie proche de l’ascèse, se nourrissant de riz cru, lisant des livres trouvés parmi les ordures, et devient le leader d’une bande de motards. Ces motards organisent des courses illégales en plein Séoul, bravant la mort et la police, jusqu’à cette course ultime, la plus grandiose, la plus folle jamais menée, où Jeï entre dans la légende.

Sa fiche ici. Est paru courant août.

 

Buchet Chastel

"La fuite" de Paul-Bernard Moracchini« La fuite » de Paul-Bernard Moracchini

Prisonnier d’une société qu’il méprise, un homme décide de partir à la rencontre de son animalité profonde. Perdu en plein bois, vivant de ses chasses avec, pour seule compagnie, son chien Lione, le narrateur va se détacher de toute notion de réalité et vivre de ses rêves. Une errance onirique qui lentement bascule…

Sa fiche ici. Est paru le 17 août.

 

L’école des loisirs

"dans la forêt d'hokkaido" de Eric Pessan« Dans la forêt de Hokkaido » de Eric Pessan

Les anges gardiens n’existent pas qu’en rêve, le saviez-vous ? Lorsque Julie plonge dans le sommeil, son monde bascule. L’adolescente se retrouve dans la forêt de l’île japonaise d’Hokkaido, reliée physiquement à un petit garçon de sept ans. Abandonné par ses parents, il erre seul, terrifié, et risque de mourir de froid, de soif et de faim. Quel est le lien entre Julie et l’enfant perdu ?

Sa fiche ici. Est paru courant août.

 

Et voilà pour ce premier round. J’espère vous avoir donné quelques idées de lectures ! La suite de mes envies pour la rentrée paraîtra un peu avant la mi-septembre.

Et vous, vous avez repéré des choses pour cette rentrée littéraire ? Dites-moi tout ! 🙂

Publicités

6 réflexions sur “#RLN2017 : la Rentrée Littéraire du Net – Sorties mi-août à mi-septembre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s