« Le Tunnel » de Junji Ito : à ne pas lire la nuit. Non non non…

Marion, aka Plume de Soie, meilleur espoir féminin dans les titres d’articles les plus moisis.

Mais en fait, je ne voyais pas comment mieux résumer mon ressenti. Et… mais oui, il s’agit du premier manga que je présente sur le blog !

Si vous aimez l’horreur, l’étrange, l’absurde, le gore et surtout le fantastique et l’irréel, restez donc… Je vous parle aujourd’hui du talentueux Junji Ito, avec son manga : « Le Tunnel ».

le tunnel de junji ito« Le Tunnel » de Junji Ito

Mami va mourir, les médecins en sont sûrs. La jeune fille est persuadée de voir la mort rôder dans les couloirs de l’hôpital dans lequel elle séjourne. Cette mort qu’elle aperçoit fréquemment, n’est autre que Monsieur Mukoda, un patient qui intéresse les médecins car ses rêves semble le transporter hors de l’espace et du temps…

 

Mon avis

Depuis mon visionnage de la vidéo de Lemon June sur ce mangaka et son oeuvre, « Spirale » (je te la mets ici, si tu ne l’as pas encore vue, fonce. C’est un ordre.), je n’avais qu’une envie : découvrir son univers. J’ai cherché le tome 1 pendant des mois, d’occasion (car épuisé) et à moins de 800€ (non non, je ne rigole pas), car je ne voulais pas acheter l’intégrale. Ben bravo Marion ! Au final tu n’as toujours pas trouvé le tome 1, et en plus… L’intégrale n’est plus éditée et est à son tour introuvable !

On applaudit !

A défaut de « Spirale », je me suis laissée tenter par « Le Tunnel ». Je ne savais même pas de quoi cela parlait, je faisais assez confiance à Lemon June et à la couverture du manga pour me laisser tenter. Petite déception : il s’agit en réalité d’un recueil de nouvelles, et non d’une seule et même histoire. J’ai un petit souci avec ce format. Soit je n’ai pas le temps de m’immerger avant la fin et j’ai l’impression d’avoir perdu mon temps, soit je tombe bien trop accro et reste sur ma faim une fois la nouvelle terminée. Mais au final, je suis rentrée dans l’univers de Junji Ito sans AUCUN souci. Parce qu’il a ce… truc. Ce coup de crayon inégalé. Et moi qui aime me faire peur, c’était juste la perfection. LA lecture qu’il me fallait pour la période d’Halloween.

En quelques 234 pages, vous êtes plongés dans cinq nouvelles dérangeantes aux concepts tellement originaux et jamais vus que chacune mériterait son propre manga, voire sa propre saga.

Des rêves longs comme une vie qui vous rongent, un tunnel qui emprisonne les âmes, des bustes de pierre vivants, un monde où les pensées de chacun sont criées à voix haute et des racines se nourrissant du sang de tout un village. « Le Tunnel » saura vous tétaniser, non seulement grâce à ses histoires terrifiantes mais aussi… au coup de poignet de Junji Ito. Certes, la couverture vous donne déjà une idée de sont style.

Mais pour mieux vous dessiner son univers, voici quelques planches.

junji ito

On aime ou on n’aime pas… Personnellement, j’ai adoré frémir dans cette lecture.

Encore une fois, je n’aime vraiment pas les recueils de nouvelles. Mais pour le coup, ici, ce fut un pur bonheur à lire. Toutes lumières allumées avec Oui-Oui dans les oreilles, car, comme vous pouvez le voir, les dessins ne sont pas destinés aux sensibles.

Mais si vous aimez un tantinet vous faire peur, laissez-vous plonger dans l’univers de ce mangaka un peu (beaucoup) dérangé, je vous garantis que vous n’aurez rien lu de tel cette année !

Pour ma part, ce fut un vrai coup de cœur !

Alors, tenterez-vous l’aventure Junji Ito ? 🙂

Livraddict

Ma note : 20/20

 

Publicités

4 réflexions sur “« Le Tunnel » de Junji Ito : à ne pas lire la nuit. Non non non…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s