« Sept Merveilles T1 – Le réveil du colosse » de Peter Lerangis – Une énorme déception

La couverture, la maison d’éditions, la quatrième de couverture… Je plaçais de gros espoirs dans ce ce livre. Bilan : une énorme déception. J’annonce, cette critique ne sera pas ma plus longue.

"Les Sept Merveilles - T1 Le réveil du Colosse" de Peter LerangisUn garçon.
Jack MacKinley, un garçon ordinaire, a un problème extra-ordinaire : dans six mois il va mourir.
Une mission.
Il apprend, comme trois ados de son âge, qu’il est porteur d’un gène hérité d’une civilisation perdue… Leur mission : sauver le monde, s’ils veulent sauver leur peau.
Sept merveilles.
Avec ses nouveaux amis, Jack devra rassembler sept talismans, dispersés dans les célèbres ruines du monde antique. Leur première étape : le Colosse de Rhodes.

 

Mon avis

L’idée était excellente. Clichée, mais excellente.

Jack se réveille un beau matin dans un complexe scientifique isolé dans une jungle. On lui apprend que son corps va bientôt s’éveiller à un pouvoir hérité d’une civilisation perdue : les atlantes. 

Accompagné de trois autres adolescents aux capacités spéciales, il devra rassembler sept talismans dispersés à travers le monde dans l’espoir de retrouver le chemin vers la mythique cité antique : l’Atlantide.

Alors moi, dès que ça parle de l’Atlantide, je dis oui. Je ne suis pas difficile, hein ! Et rien qu’à réécrire ces lignes, j’ai envie de reprendre le livre pour poursuivre ma lecture jusqu’au bout.

SAUF QUE !

La plume de l’auteur et le traitement de l’intrigue sont puérils, lents, enfantins. Nous ne sommes, selon moi, même pas sur du livre pour adolescents, mais pour pré-adolescents.

Pourtant, j’ai déjà lu des livres destinés à cette tranche d’âge, comme « Les filles au chocolat » de Cathy Cassidy. Mais, pour ma part, ce genre de rédaction passe bien moins bien pour les romans d’aventures, fantastiques. Qui plus est, le fait que je m’attendais à autre chose m’a probablement empêchée de m’adapter au style. Le personnage de Jack est un protagoniste d’une affligeante banalité, tout comme ses compagnons : Marco, doté d’une force titanesque, Chris, à la mémoire photographique et Amy, la surdouée de l’informatique.

Déjà, au niveau de l’originalité des pouvoirs, on repassera ! Et l’humour ne m’a pas arraché un sourire.

Je me suis ennuyée, je ne suis pas rentrée dans l’histoire. Je ne suis même pas allée assez loin dans ma lecture pour me voir dévoiler la capacité spéciale de Jack. Lui et ses amis vont relever des défis, déchiffrer des énigmes, et se heurter aux mêmes souvenirs et cauchemars issus de leur mémoire génétique héritée des atlantes.

Selon moi, ce livre est à offrir à des pré-adolescents qui n’ont pas encore commencé à lire des livres plus matures et complexes. Je déteste les petites cases, et pourtant je pense que ce n’est qu’en ne connaissant pas d’autres styles de livres d’aventures que l’on peut apprécier les aventures de Jack. Je n’ai pas apprécié le traitement de cette histoire, mais je suis persuadée qu’un enfant situé dans la bonne tranche d’âge serait happé par l’intrigue.

Mon avis Livraddict : 10/20

Mon avis Babelio : 2/5

Publicités

2 réflexions sur “« Sept Merveilles T1 – Le réveil du colosse » de Peter Lerangis – Une énorme déception

  1. Haha tout à fait d’accord ! J’ai trouvé cette lecture lente et pénible : on entre pas dedans, l’histoire tient pas la route, les personnages sont incipides… mais j’ai quand même réussi à le finir ^^ par contre je ne lirai pas la suite. C’est dommage, parce que comme tu l’as dit, y’avait vraiment un bon potentiel !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s